Création 15 mai 2025
Création pour 5 danseuses et danseurs qui mêle danse urbaine et danse contemporaine

Résumé

1ière partie

Anatomy of Freedom

Nous souhaitons avec Hamza Damra proposer cette nouvelle création Anatomy of Freedom dont l’inspiration émane du travail chorégraphique engagé depuis 2018 avec des danseurs urbains de toutes nationalités.

Cette création est une variation sur la célébration du corps engagé, du corps en lutte et sur la transcendance que celui-ci peut permettre. En nous associant, nous souhaitons aller plus loin dans le croisement de nos disciplines et de nos parcours respectifs. Croiser la démarche artistique éprouvée depuis 26 ans par la Cie NGC 25 à celle de la danse urbaine et donc du travail d’Hamza Damra, danseur repéré dans « Salam » et aujourd’hui jeune chorégraphe.

 Nous serons au plus proche des corps et des engagements de chaque danseur revendiquant danser pour « la liberté ».  Danseurs palestiniens ou non, nous souhaitons nous détacher du seul conflit israélo-palestinien, afin de chercher de façon universelle le rapport au corps et à la Liberté. Le point commun de ces danseurs c’est leur culture Hip-Hop et leur engagement à l’éprouver et à la faire vivre. Filles et garçons défendront ce travail corporel ainsi que le propos.

Véhicule de libération, en métamorphose permanente, le corps est l’outil de notre volonté et de nos désirs. C’est ce que raconte « Anatomy of freedom ». Nos corps sont le reflet de nos histoires : ils sont les incarnations des jeux de pouvoir entre les dominants et les dominés. Miroirs de nos âmes et de nos combats intimes, ils révèlent l’universel combat pour la vie. Il reflètera sans surprise l’engagement et le combat au quotidien pour défendre la notion d’identité. Ce sont des corps dansant en lutte.

Une mutation permanente, en perpétuel désintégration et régénérescence, nos corps créent ce panel d’états subtils propices à la recherche chorégraphique. La poésie y est divinement cruelle portant à merveille les stigmates infinis de l’humanité tout entière.

Cette nouvelle création est à l’image d’un organisme vivant, telle une créature tentaculaire au sein de laquelle chaque interprète serait un membre. Faire un, être une créature, tout en partageant les diversités de nos parcours, et de nos sentiments. La sensualité, la soumission, le combat, l’innocence et la fragilité seront les forces et les armes qui nourriront les intentions de ce nouveau corps multiple dans toutes les étapes de sa mutation vers la Liberté. Cette lutte des corps éperdus, entre humanité et animalité, est une histoire de chair et de vide, de liberté extrême et d’asservissement. Une exploration charnelle et instinctive offrant une apologie de l’organique dans une libération du vivant.

2ième partie

Conférence Performance philo-danse :

« Corps et Liberté »

            Si les philosophes grecs associent le corps à un tombeau par le glissement d’un jeu de mot (le corps se disant « sôma » et le tombeau « sêma »), et affirment que « le corps est le tombeau de l’âme », il n’en reste pas moins certain que ce corps est, par définition, l’incarnation de tout ce que nous sommes.

Mais sommes-nous simplement condamnés à mourir ? Que faire de ce corps éphémère, puissant et vulnérable, vivant et périssable ? « Nul ne sait ce que peut le corps » nous dit Spinoza. Et si le corps était, paradoxalement, le lieu des possibles, le support à un dépassement de notre propre finitude humaine ?

Par le mouvement et par l’expression dansée de notre être profond, le corps s’échappe de sa fonction première vitale et utilitaire. Il devient à ce moment-là la manifestation d’un élan supérieur, d’une volonté libre et puissante. Quand il cesse d’être le moyen de l’action pour devenir l’action elle-même, le corps atteint alors toute sa puissance libératrice et créatrice et nous permet ainsi de devenir pleinement nous-même.

Conférence écrite et animée par Julie Cloarec-Michaud avec la participation en improvisation des 5 interprètes d’« Anatomy of Freedom » et d’Hervé Maigret.