Création 1er octobre 2021

Création pour 8 femmes.

Spectacle tout public.

NOTE D’INTENTION

Le projet est de réunir sur scène huit femmes que j’ai croisées au cours de mes différentes expériences artistiques, en France et ailleurs : une équatorienne, une suédoise, six françaises, dont une chanteuse et une philosophe. Sur scène ces huit interprètes, qui viennent d’horizons différents, nous livrent leurs histoires et l’énergie féminine de leurs époques, de leurs cultures, de leurs visions du monde. A la fois puissante et fragile, paradoxale et féministe, la matière gestuelle et corporelle nous offre leur personnalité propre en dégageant leur rage de se battre et d’exister dans une société encore marquée du sceau de l’homme.  Entre jeu et sérieux, force et finesse, douceur et urgence, ces femmes croisent leurs expériences, leurs désirs et leurs rejets. Avec leur propre langage, qu’il passe par le corps, la parole ou la musique, elles se confrontent chacune à leurs cultures, à leurs croyances, à leurs doutes, à leurs espoirs, à l’image qu’elles se sont construite pour vivre, pour danser, pour exister dans la société d’aujourd’hui.

Sur le plateau, nous les découvrons seules dans leur quotidien exacerbé. Elles se livrent, elles se moquent, elles débattent sur la condition des femmes, sur leurs luttes, sur l’image de la femme, sur son ultra-féminisation, sur sa masculinisation. Ce sont autant d’autoportraits qui forment un album qui fixe le temps, un espace, un moment, une réalité. La rencontre incertaine finit par exploser comme un jeu absurde devant le public.

La scénographie est épurée : quelques fils tendus et posés, des chaises et un micro. Sur le plateau les fils tracent des espaces. Ces lignes sont autant de chemins et de dimensions connus ou inexplorés. Ce sont des espaces du quotidien mais aussi des mondes utopiques, des possibles infinis. Les frontières se floutent, les fils s’entremêlent et le tissage devient vivant. La toile se construit, se modifie, prend forme et devient une formidable aire de jeu et de création. Elle invite autant à la rencontre qu’à l’isolement et à l’introspection.

Hervé Maigret – Chorégraphe