Résumé

Qui sont-ils : seul, à deux, à trois dans le labyrinthe de leur jardin secret ?

« On a souvent besoin d’une troisième personne : un confident, une maîtresse, un amant… »

Partant de ce constat, Hervé Maigret explore ce que peut être une relation à trois, en faisant sortir de l’ombre cette ‘autre’ qui, dès lors, occupe une place égale à celle des deux autres. Du coup, l’image idéalisée du couple vole en éclat au profit d’un jeu d’équilibre à trois.

Leur monde est un labyrinthe de panneaux mobiles, décor instable à l’image de la vie.

On pense à Jules et Jim. On les voit rire et s’aimer. On redoute un drame. Et l’on découvre, à travers cette histoire d’amour pudique, une recherche de soi que le langage des corps, le seul sans doute, est à même de témoigner avec autant de justesse.

Marc Henry ANDRE